Past to Present
 Vintage Photo Gallery
    Advanced Search
Newly Listed Photos   Photographers' List
Current Exhibit   Flying Pioneers
View All   View order

  Aviation Tanganyika accident Finat de Forges 1935 Arnaud de Pontac Typed Letter  

  • Ref. : M16545 NEW 
  • Price : €75.00
  • Size (inches) : about 8.4x10.8
  • Size (cm) : : about 21.00x27.00
  • Date : May 17, 1935
  • Place : France
  • Condition : Typed letter, good condition, light creases, folded in 4

Add to shopping list


 

Shipping

UK
FREE

Europe
FREE

Other countries
including USA/Canada
FREE


Orders over €100.00 are shipped in a flat box by registered post.

For orders below €100.00, registered post is available at a cost of €6.00


 
 
 
 
Arnaud de Pontac Lettre Tapuscrite à la mère de Paul de Forges accident Finat Tanganyika 1935

Typed letter to the mother of Paul de Forges hand signed by Arnaud de Pontac.
From the archives of french aviation pioneer Arnaud de Pontac.

En janvier 1935, le colonel Weiss présente à Paul de Forges le célèbre pilote Maurice Finat, ancien de la Grande Guerre, déjà détenteur de plusieurs records. Les deux aviateurs décident de battre le record de vitesse sur la liaison Paris - Madagascar. Le 19 mars 1935 à 12 h 15, à bord du Farman 359 immatriculé F-ALMK , Paul de Forges et Maurice Finat décollent de Marseille-Marignane en direction de Tunis. Dans la nuit du 22 mars, les deux aviateurs sont confrontés à un orage d’une telle violence qu’ils sont dans l’obligation de rebrousser chemin et de revenir au terrain de Malakal (Soudan). La tentative de record Paris - Madagascar est un échec, mais les deux pilotes décident de poursuivre quand même leur raid jusqu’à leur destination finale. Le 3 avril à midi, Paul de Forges et Maurice Finat se posent sur le terrain d’Ivato-Tananarive.

Pour le retour en France, Paul de Forges et Maurice Finat quittent Tananarive le 19 avril. Le lendemain 20 avril, peu après le décollage de Moshi au Tanganyika, par très mauvais temps, le Farman qui vole à basse altitude est brusquement rabattu vers le sol par un violent courant descendant et s’écrase dans la forêt vierge. Maurice Finat est tué sur le coup. Paul de Forges est grièvement blessé1. Quand il revient à lui, il voit sortir un os de la jambe gauche de son pantalon et son pied pendre en-dessous, presque arraché. L’os de son bras gauche également cassé sort de son poignet. Paul de Forges est secouru par des indigènes et un missionnaire protestant, le Révérend Becker, qui lui donne les premiers soins. Il est ensuite transporté à l’hôpital européen de Moshi pour être opéré. Un chirurgien anglais, le docteur Sanderson, décide de surseoir à l’amputation de la jambe gauche et réussit une opération des plus délicates. Pendant plusieurs jours les médecins croient Paul de Forges perdu. Au bout de quinze jours ils peuvent l’assurer qu’il gardera sa jambe. Après six semaines, il quitte l’hôpital de Moshi pour Mombasa. Désormais, il marchera en permanence avec une canne. Le 14 juin 1935, en compagnie de sa mère venue le rejoindre par avion, Paul de Forges embarque à Mombasa à bord du Bernardin de Saint-Pierre , à destination de la France. Convalescent, Paul de Forges se rétablit auprès de sa mère, au château familial de La Bousselaie, en Rieux. Il profite de ce repos forcé pour relater l’extraordinaire odyssée de son raid. Celle-ci sera publiée l’année suivante, sous le titre : Vers la grande île avec Finat. (from ABSA3945 website, Biographie copyright Yves Donjon)
Category: Aviation
Country: France
 


 

 







© 1998-2021 by Laurent Brocard - Bits of Our Past Ltd - http://www.past-to-present.com